40 experts partagent leurs recettes pour rendre les milléniaux heureux au travail

À l’occasion de notre Soirée-bénéfice qui a pour thème : S’adapter aux milléniaux pour mieux prospérer, nous avons demandé à 40 experts d’identifier les meilleurs moyens pour rendre heureux les milléniaux dans leur environnement de travail et améliorer ainsi la performance d’une organisation. Ces dirigeants, gestionnaires et journalistes sont issus de plusieurs secteurs d’activités et font partie des générations X et Y.

Les 12 qualités des milléniaux préférées des experts

Les recettes magiques pour rendre les milléniaux heureux et plus performants au travail

• Leur lancer des défis

• Favoriser la collaboration à la prise de décision

• Offrir un environnement de travail flexible et stimulant

• Les mettre en constante situation d’apprentissage

• De l’écoute

• Favoriser la conciliation travail/famille

Réponses des experts

1. Confiance + Flexibilité + Perfectionnement + Plaisir 

Kim Auclair, présidente de Niviti 

@KimAuclair

2. J’appelle ça du « loose mentoring », leur donner plein de latitude, mais dans un contexte où ils savent qu’ils peuvent venir s’asseoir avec leur mentor à tout moment. Ils se sentent libres d’innover mais ont l’encadrement requis. 

Frédéric Bastien, PDG, Mnubo 

@fredbastien

3. Un environnement de travail plus flexible, avec une possibilité d’implication sociale et communautaire bénévole offerte automatiquement à l’embauche, 

Thomas Bastien, Directeur adjoint aux partenariats de la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal, 

@ThomasBastien

4. Leur donner les défis et les responsabilités à la hauteur de leur talent, 

Guillaume Brunet, Président et associé-fondateur, Substance stratégies et Radiance Media 

@guillaumebrunet

5. Bureaux adaptés à la nouvelle réalité technologique et horaires flexibles,

Philippe Cambron, Conseiller marketing numérique et médias sociaux, Banque Nationale du Canada, 

@PhilCambron

6. Flexibilité et autonomie, 

Francis Cardinal, Spécialiste acquisition de talents, Provigo : https://www.linkedin.com/in/francis-cardinal-503a84a6

7. Donner des responsabilités, offrir l’opportunité de changer le monde un peu à la fois. 

Anne-Marie Caron, Associée fondatrice & VP Relations publiques, Agence Canidé @annemarie_caron

8. Un environnement de travail sain où les heures de travail sont flexibles et basées sur les livrables. 

Rosalie Champagne, Idéatrice et associée, La Grosse Business : https://www.linkedin.com/in/rosaliechampagne

9. Les traiter comme tout autre employé et pas comme des extra-terrestres avec des étiquettes. 

Jade Coulombe, Gestionnaire ressources humaines, Groupe Touchette @JadeCoulombe

10. Liberté et support. D’une part, on donne de la liberté aux milléniaux pour les laisser faire ce qu’ils veulent, mais en leur donnant du support pour les aider à bien faire les choses. Un peu comme chez Google où les employés peuvent passer du temps à travailler sur leurs projets personnels, je pense qu’il faudra aider les milléniaux à créer des projets à l’intérieur de l’entreprise pour les motiver. 

Thoma Daneau, consultant en marketing numérique et médias sociaux à son compte 

@ThomaDaneau

11. Horaires flexibles, travail de la maison, orientation résultats et non le nombre d’heures, pas de cloisons grises dans le bureau, activités de team building sportives, etc. 

Micah Desforges, président Tribu Expérientiel  : https://www.linkedin.com/in/micahdesforges

12. 1/4 de tasse de transparence et de clarté (pour qu’ils/elles sachent à quoi s’attendre) 1/4 de tasse d’expression (pour qu’ils/qu’elles puissent s’extérioriser, communiquer, verbaliser) 1/4 de tasse de défis, de projets, d’initiatives (car ils/elles ne semblent jamais en avoir assez) 1/4 de tasse de flexibilité (tant pour eux/elles que pour le patron…) Un soupçon d’humilité (car ils/elles ont encore des choses à apprendre…oui, oui!) Une pincée de rigueur (car on est dans un contexte de travail, après tout). Plusieurs gouttes de respect mutuel.

Jenny Desrochers, Directrice relation presse événements spéciaux, UQAM, @JennyDesrochers

13. Il faut les stimuler et leur donner des défis. De plus, il faut s’assurer que leur emploi corresponde à ce qu’ils désirent accomplir.

Camille DG, Présidente Codmorse 

@CamilleDg

14. Les laisser travailler en leur donnant de la liberté et des recommandations constructives plutôt que d’imposer des règles très strictes qui risquent de susciter des comportements non optimaux, 

Claire Domenget, responsable des ventes des solutions pour entreprises, Google : https://www.linkedin.com/in/claire-domenget-0bb28a6

15. Trouver un poste qui les passionne, 

Nicolas Duvernois, PUR vodka & romeo’s gin

https://www.linkedin.com/in/nicolas-duvernois-574b1244

16. Je proposerai de développer un aspect social où ils peuvent contribuer. Un projet rassembleur, 

Betty Esperanza, Entrepreneur, Developpement durable, Conférencière, Communications, Médias sociaux, Skateboards For Hope

@Esperanza4hire

17. Les teamer avec un senior 

Mélanie Frappa, Rédactrice en chef Elle QC 

@MlanieFrappa

18. Écoute, les rendre plus patient, leur apprendre que le chemin le plus court entre deux points n’est pas toujours la ligne droite, 

Nicholas Frenette, gestionnaire, Banque Nationale, https://ca.linkedin.com/in/nicholasfrenette/fr

19. Un maximum de flexibilité. Ces travailleurs ne mettront pas de côté leurs propres rêves pour réaliser les vôtres. Il vous faut donc leur offrir la flexibilité nécessaire pour qu’ils puissent s’épanouir personnellement ET professionnellement. Horaires flexibles, télé-travail, mobilité et une grande autonomie. 

Maxim Garant Rousseau Spécialiste marketing, Officevibe 

@MaximGarant

20. L’écoute y est pour beaucoup. Les milléniaux prennent et veulent prendre de la place. La mise en place de « lunch » discussions et d’activités thématiques exploratoires qui sortent de l’ordinaire des « boites à suggestions » sont pour moi un très bon début. On doit donc mettre de l’avant une ambiance de partage de l’expérience, plus que seulement de l’expérience professionnelle. Les expériences et les connaissances personnelles se doivent aussi d’être incluses et d’être acclamées au sein de l’espace de travail. 

Marc-Olivier GL, Superviseur relations publiques, Wink Stratégies 

@marcoliviergl

21. Les mettre sur des missions où on a pu définir le cadre, les attentes et les livrables ensemble. Faire en sorte qu’ils soient sur des missions qui les challengent et leur plaisent un minimum. Ne pas leur donner de contrainte d’emploi du temps (c’est-à-dire d’heure de commencement / fin de journée), mais par contre leur mettre des deadlines très précis. Penser à faire un débrief avec eux, de visu. Leur demander leur avis sur la vie de l’entreprise et comment celle-ci devrait être. Avec plaisir et surprise, ceux-ci sont biens plus sages que ce que l’on pourrait imaginer,

Alexandre Gonzalez, CEO, CleverToday Inc.

https://www.linkedin.com/in/gonzalex

22. Leur donner régulièrement de nouvelles occasions de se dépasser, 

Jacinthe-Pascale Gratton, Chef des communications, Alcoa: https://www.linkedin.com/in/jacinthe-pascale-gratton-2696852b

23. Imposer peu de règles, mais leur faire prendre conscience des contraintes. Bien les encadrer et les appuyer, sans leur dire quoi faire. 

Jean-Philippe Grou, responsable des communications, Ubisoft : https://www.linkedin.com/in/jean-philippe-grou-62116519

24. Conciliation travail/vie privée et leur donner de l’autonomie dans leur travail 

Michele Guzzo, Directeur, Marketing Internet, Fairmont Le Reine Elizabeth @micheleguzzo

25. Un contexte de travail dans lequel ils ont une liberté d’action et de parole et, surtout, tous les outils nécessaires pour communiquer à l’ère du Web, des réseaux sociaux, etc! 

Roxanne Hébert, Responsable des communications et de la coordination, Prosdelassurance.ca 

@hebertroxanne

26. Proposer une hiérarchie collaborative, transparente et des horaires très flexibles. 

Alexandre Jalbert, Stratège marketing, MEDIAVORE interactif : https://www.linkedin.com/in/alexjalbert

27. Leur offrir un poste qui leur donne la latitude pour créer eux-mêmes leur terrain de jeu idéal, l’opportunité d’influencer concrètement l’évolution de notre agence et l’accompagnement nécessaire pour réaliser proactivement des projets spéciaux. 

Sophie Labelle, Associée, conseil et stratégie, AVENUE 8 

@SophieLabelle

28. Ils doivent croire en ce qu’ils font, et avoir de la place pour challenger les recettes toutes faites, 

Lucie Lamoureux, directice des communications- marketing , Loto-Québec : https://www.linkedin.com/in/lucielamoureux

29. Leur donner les moyens de leurs ambitions 

Antoine Leduc, directeur des communications, Quartier de l’innovation de Montréal : 

https://www.linkedin.com/in/antoine-leduc-08849723

30. Avec les humains, il y a rarement de recette magique. Je pense qu’il faut éviter de penser que tous les milléniaux ont les mêmes besoins. Dans les recherches en psychologie, on apprend que les différences individuelles sont souvent plus importantes que les différences entre les groupes. Cela dit, je proposerais 2 pistes: 1 rattachée à la motivation qui repose sur 3 besoins-piliers: besoin d’autonomie, le besoin de compétence et le besoin d’appartenance sociale. Les employeurs devraient faire le maximum pour répondre à ces besoins chez chaque individu. Ma 2e piste, c’est de rendre le milieu de travail cohérent avec les valeurs des milléniaux, parmi lesquelles on retrouve le bonheur, la passion, la diversité, la découverte, l’accomplissement personnel, 

Catherine Légaré, présidente fondatrice Academos, 

@CatherineLegare

31. Equilibre entre le travail et la vie social en adaptant les heures de travail. Plan de rémunération basé sur les résultats,

Sylvain Lesage, Directeur services conseils CGI : https://www.linkedin.com/in/sylvain-lesage-028a7913

32. La flexibilité, les défis, l’ambiance au travail et la valorisation des talents. 

Éric Milette, conseiller en médias sociaux, Gaz Métro 

@Emric

33. Leur offrir un travail qu’ils aiment et qui leur offre la possibilité de contribuer à quelque chose de plus grand qu’eux. Leur offrir un travail qui leur permet d’être eux-mêmes. Leur laisser beaucoup d’autonomie et leur faire confiance. Leur offrir un environnement qui leur permet de se dépasser et d’apprendre constamment.

Sébastien Morin, Associé – Vice-président, stratégie et expérience utilisateur, Mirego 

@BassoBuro

34. Leur fournir les outils technologiques dont ils ont besoin d’une façon simple, efficace et au meilleur ratio qualité-prix, 

Alexandre Paquin Chef marketing, Proactive Retention, Fido : https://www.linkedin.com/in/alexandrepaquin

35. Définitivement plus de flexibilité et de conciliation travail et vie personnelle. 

Annie Petrisevac, Coordonnatrice des opérations et transactions -Équipe Youri Bourdon

@anicapetrisevac

36. Créer une atmosphère et des conditions de travail en lien avec ce qu’ils recherchent, un travail stimulant, de la création, de plaisir et un sentiment d’appartenance à un groupe, 

Corinne Roy, Directrice, ressources humaines et paie, Engagement Labs Inc. : https://www.linkedin.com/in/corinne-roy-72b38b2

37. Ce qui les motive, d’après une récente étude de Randstad Canada :

– Les idées. Trois Z sur dix (30%) souhaitent que leur manager écoute leurs idées, et mieux, qu’il en tienne réellement compte dans les décisions qui sont prises. Ce qu’ils veulent, c’est surtout un dialogue ouvert, empreint de transparence. Un échange d’idées dans lequel ils sont impliqués tout autant que les autres.

– La responsabilisation. Près de deux Z sur dix (18%) voudraient que leur manager leur confie des projets qu’ils ont à cœur, et presque autant (14%) qu’il leur permette de travailler de manière indépendante (un aspect auquel la génération Y (24%) accorde plus d’importance que la génération Z).

– La technologie. Quatre Z sur dix (38%) disent que la technologie est le meilleur atout pour leur permettre de briller au travail, en leur permettant de trouver les réponses aux interrogations auxquelles ils sont confrontés au travail. Idem, un Z sur 4 (24%) considèrent que la technologie est un formidable outil de développement professionnel. Ce n’est pas tout. Elle peut, d’après eux, leur permettre de mieux travailler en équipe (20%), et même d’améliorer leurs relations personnelles avec les collègues (11%).

– La collaboration à échelle humaine. Aussi attachés soient-il à leurs cellulaires et autres tablettes numériques, il peut paraître étonnant de constater que 47% des Z croient que la communication face-à-face représente le moyen de collaboration le plus efficace qui soit au travail. Et pourtant arrivent loin derrière : le courriel (26%); le téléphone (11%); la messagerie instantanée (9%); les médias sociaux (8%); et la vidéoconférence (2%). Enfin, à peine 4% d’entre eux aimeraient que leur boss ait recours à une communauté en ligne afin de faciliter la collaboration. – Le néoleadership. La plupart des Z souhaitent avoir comme boss non pas un leader comme on l’entend traditionnellement, mais plutôt un coach. En effet, un Z sur trois (34%) aimerait que leur manager joue le rôle d’un mentor et leur fasse régulièrement part de ses commentaires sur leur travail (un aspect auquel la génération Y (26%) accorde nettement moins d’importance).

Schmouker Olivier, Journal, chroniqueur et blogueur pour le journal Les affaires, @OSchmouker

38. Les impliquer dans le processus de prise de décisions, leur donner de l’autonomie et les rendre responsables et imputables de leurs projets, 

Erika Vaugeois, Directrice adjointe, Stratégie de marque et communications, Ordre des CPA du Québec 

@Erika_Vaugeois

39. Leur donner des projets qu'ils peuvent "Leader" à eux seul et en être maître.Le sentiment de faire partie du bien commun, que leur travail à un sens bien au-delà que la profitabilité de l'entreprise. 

Jean-Daniel Petit, directeur artistique, Abitibi & Co https://www.linkedin.com/in/jeandanielpetit/fr

40. Une communication honnête avec un plan pour bien élaborer leur rôle et comment grandir au sein d'une équipe.

Julie Mahoney, Gestionnaire de programme, service aux athlètes : 

https://www.linkedin.com/in/julie-mahoney-803bb02a/fr


Ne manquez pas de lire l'article de Yoann Dubuc sur le blogue Academos : 6 raisons pour lesquelles les milléniaux seront vos meilleurs employés.

Pour en savoir plus sur les milléniaux et vivre une expérience immersive, le 18 mai prochain se tiendra notre Soirée-bénéfice qui aura pour thème : S’adapter aux milléniaux pour mieux prospérer. Une soirée à ne pas manquer!Tous les détails ici


2 personnes aiment cette nouvelle
Mentors reliés à la page
Medium 38d43fcb047da0b6908e01f89724e54cf5bc62812c5c85ad2ff34cfc39b3766a
Normand Champoux

Conseiller en gestion internationale @ Manitoba Hydro International

Medium 2afe85041edbe36ed8196adfbf4db5090b91f9e516334e26c3651aab424c2474
Anne-Marie Hurteau

Conseillère expert en assurance de dommages @ Intact

Medium img avatar default
Jennyfer Lavoie

Conseillère en sécurité financière @ Courtier Autonome, Assurances et Services financier

Merci à nos partenaires